ADA asbl

Catégorie d'entreprise 
Fondation, Association, ONG
Nombre de salariés  
35
Secteur d'activité 
Activités financières et d’assurance
Fiche(s) "Bonne pratique" de l'entreprise: 
Encourager

 ADA, ONG luxembourgeoise compte une quarantaine de salariés dont une majorité de femmes. Ses actions de microfinance conduisent fréquemment ses salariées à intervenir et à monter des projets dans des pays aux structures traditionnelles, encore dominés par des hommes, en Afrique, en Amérique latine ou en Asie. Au-delà de l'exercice managérial qui consiste à pouvoir défendre ses vues dans un contexte parfois difficile, le travail des salariées de ADA sert également d'exemples pour les femmes dans ces pays dominés par les hommes : il montre que des femmes peuvent conduire des projets d'ampleur, qui changent la vie.

 Le rôle et la présence des salariées sur le terrain, dans les pays du Sud, est d'autant plus important que 75% des bénéficiaires de la microfinance sont des femmes. Ce sont elles qui profiteront des micro-crédits et développeront une activité génératrice de revenu. Une sensibilité féminine apporte donc un plus lors de l'implémentation de ces projets, qui profiteront d'abord aux femmes et à leur famille, dans ces sociétés très masculines.

 ADA veille particulièrement à l'engagement social et sociétal de ses partenaires. Dans ces critères de sélection de ses partenaires sur le terrain, avec lesquels ADA va monter des projets, la part du personnel féminin à tous les niveaux de la structure, mais également le nombre de prêts accordés aux IMF (institution de microfinance) constituent des éléments essentiels. ADA favorise les échanges multilatéraux avec ses partenaires. L'ONG cherche à partager les expériences avec ses partenaires mais aussi entre ses partenaires. 

ADA a un objectif clair: faire reculer la pauvreté en permettant aux personnes exclues du système bancaire, d'accéder à des services financiers, dont des microcrédits pour lancer leur activité. Cet objectif passe par une hausse de l'activité des femmes.  A ce titre, ADA, en interne et avec ses partenaires, donne l'exemple, d'autant que ses initiatives en microfinance visent clairement un public féminin, pauvre et malheureusement souvent peu éduqué.

En dotant les femmes d'une activité qui permet de nourrir le foyer sans dépendre de l'homme, la microfinance contribue à l'émancipation de la femme dans les pays du Sud. Elle est donc une arme contre la pauvreté et l'exclusion. Elle est surtout une arme pour l'égalité.

Culture organisationnelle
Conseils pratiques "A faire"

La microfinance est d'abord une question de confiance: confiance du prêteur à l'emprunteur, confiance de ADA en ces partenaires, confiance entre les salariés (es) et le management. Il faut donc faire confiance au talent et en la capacité de réussites de ses salariés et salariées, quelque-soient les risques difficultés et les blocages.

Conseils pratiques "A ne pas faire"

C'est l'anticipation des difficultés - qui parfois n'apapraîtront pas - qui peut bloquer l'évolution. Malgré des contextes souvent difficiles, dans des pays encore à domination masculine, les salariées réussissent aussi bien que les salariés hommes.

logo-partenaire-deutsche-bank logo-partenaire-ministere-famille-integration logo-partenaire-pwc logo-partenaire-rbc logo-partenaire-sodexo