Keep Contact

Catégorie d'entreprise 
PME
Nombre de salariés  
3
Secteur d'activité 
Information et communication
Fiche(s) "Bonne pratique" de l'entreprise: 
Décliner

L’entreprise a mis en place un partenariat avec deux écoles pour former des jeunes au métier d’attaché de presse. Concrètement, un accord est passé, par lequel elle s’engage à prendre régulièrement en stage des étudiants, pour une durée de trois à six mois. Le stagiaire bénéfice d’une formation interne de deux à trois semaines, avant d’être impliqué sur un projet à part entière. Il bénéficie alors d’un tutorat réalisé par la dirigeante ou une autre salariée, sous la forme chaque semaine d’au-moins une réunion d’accompagnement sur le plan personnel et une autre sur le projet professionnel. Par ailleurs, la dirigeante de Keep Contact dispense un module de formation dans les écoles partenaires.

Aucune formation d’attaché de presse n’existe au Luxembourg et les entreprises du secteur ont tendance à privilégier des profils avec expérience, ne laissant aux jeunes que de rares opportunités pour accéder à ce métier. Devant le besoin de recruter et par volonté personnelle de la dirigeante, l’entreprise a fait le choix de privilégier un recrutement de jeunes, en leur apportant les connaissances pratiques indispensables. Ce public a été ciblé du fait de la connaissance de ses enjeux par la dirigeante de Keep Contact, acquis notamment à travers sa participation dans la campagne de communication de la Commission européenne pour lutter contre les discriminations, notamment envers les jeunes.

Un premier contact a abouti à un partenariat avec l’ECG (Ecole de commerce et de gestion) de Luxembourg, puis un deuxième dossier a été monté par une salariée de Keep Contact avec l’ULB (Université Libre de Bruxelles), où elle a été formée. Auparavant, un autre projet de résinsertion avec l’Adem avait abouti à l’intégration d’une personne, qui a été par la suite embauchée au Canada. Actuellement, Keep Contact développe un projet pour étendre ce dispositif à destination des seniors, principalement en réorientation professionnelle.

Mettre le pied à l’étrier à des jeunes qui évoquent le marché de l’emploi comme une guerre à mener pour y faire sa place. L’objectif ne répond pas uniquement à un besoin interne de recrutement, mais il consiste à l’épanouissement d’une personne qui apprend grâce à un plan de formation et qui pourra exploiter ces savoirs ultérieurement.

Une vraie relation s’est instaurée avec les écoles, mais aussi avec les anciens stagiaires qui n’hésitent pas à recommander l’entreprise à leurs relations. En moyenne, cinq jeunes sont formés chaque année. L’impact sur les jeunes est considérable, car le stage leur permet de s’émanciper et de gagner en estime et en confiance en soi, en plus des connaissances professionnelles. Pour l’entreprise également les stages sont positifs, car ils apportent des salariés très motivés. Pour la dirigeante, cette expérience est très valorisante, car elle lui permet, à l’instar d’un cuisinier, de partager ses recettes préférées du métier, et de voir évoluer positivement les stagiaires. Les clients apprécient très généralement la démarche. 

En 2018, 1 stagiaire a été retenue au sein de l’équipe du département relations médias et social medias en contrat freelance.

Recrutement et sélection
Conseils pratiques "A faire"
  • Proposer une vraie mission  et intégrer complètement le stagiaire dans la vie de l’entreprise, en lui proposant un projet complet, en contact direct avec les clients, tout en ajustant les responsabilités.
  • Bien analyser les besoins, le type de compétences ou profils recherchés ainsi que les écoles ou associations qui peuvent répondre aux besoins de chacun.
Conseils pratiques "A ne pas faire"
  • Ne pas négliger l’encadrement. Il doit être important car il constitue une composante essentielle du succès des projets.
Décliner

L’entreprise s’est lancée dans une démarche de recrutement de profils plus internationaux, maîtrisant l’anglais, afin de renforcer l’équipe de veille et de répondre ainsi à un besoin identifié auprès des clients.

La petite équipe très francophone s’est ouverte à des profils anglophones en recrutant une personne d’origine bulgare. D’autres postes – néerlandophone et germanophone – sont actuellement à pourvoir.

En se basant sur un référentiel de compétences, la TPE a cherché à recruter un profil anglophone afin de répondre à la demande de ses clients. Le souhait de recruter ce type de profil a été inscrit dans l’annonce qui a été diffusée au Luxembourg – source d’une multitude d’origines. Par ailleurs, l’annonce a été diffusée à l’étranger afin d’attirer les talents les plus compétents.

Une attention particulière a ensuite été portée à l’intégration du nouveau collaborateur dans l’équipe.

 
  • Mieux répondre au besoins des clients
  • Attirer les talents les plus compétents
  • Diversifier l’équipe

La diversification de l’équipe a permis de ramener une richesse culturelle dont tous les collaborateurs profitent. Le nouveau collaborateur permet d’enrichir le travail de l’équipe par son expérience et l’échange mutuel. En effet, les différentes expériences des collaborateurs permettent de faire évoluer les pratiques de l’entreprise.

Recrutement et sélection
Conseils pratiques "A faire"
 
  • Se baser sur les compétences lors du recrutement
  • Intégrer le nouveau collaborateur dans l’équipe par des moments de convivialité

 

Conseils pratiques "A ne pas faire"
 
  • Etre fermé d’esprit
  • Manquer de respect