Stëftung Hëllef Doheem

Catégorie d'entreprise 
Fondation, Association, ONG
Nombre de salariés  
1960
Secteur d'activité 
Santé humaine et action sociale
Fiche(s) "Bonne pratique" de l'entreprise: 
Sensibiliser, former et impliquer

La fondation Stëftung Hëllef Doheem a développé une action de tutorat pour les nouveaux collaborateurs, surtout pour les ceux du domaine non qualifié. Sur une période de 3, 6 ou 9 mois, le nouveau collaborateur est suivi par un tuteur.
Les tuteurs sont choisis par les membres de l'équipe dirigeante et formés en interne. La fonction du tuteur est assurée par le collaborateur sur base volontaire.

Dans le domaine visé par l'action, le domaine des tâches domestiques, la possibilité d'échanger, de développer des compétences spécifiques au domaine de travail et par ce fait de développer une sécurité et sérénité dans le travail quotidien n'est pas réalisable en grande équipe. L'intégration des nouveaux arrivants est plus facilement réalisable en mettant à disposition proche un collaborateur expérimenté qui peut partager son savoir et son expérience par un échange de bonnes pratiques.

La Fondation Stëftung Hëllef Doheem souhaite accompagner ses collaborateurs dans leur intégration et dans leur bien-être au travail. L'intérêt est d'avoir un accompagnement à tous les niveaux : les nouveaux collaborateurs ont un tuteur et les tuteurs ont une personne de référence au niveau de l'équipe dirigeante.

Deux objectifs principaux :
- Favoriser l'intégration en créant des facilités de contacts pour les nouveaux collaborateurs.
- Valoriser les collaborateurs qui ont  beaucoup de savoirs.

L'impact est vraiment positif. Les nouveaux collaborateurs se sentent plus à l'aise pour poser leurs questions. Même après plusieurs années, les liens créés par le tutorat demeurent et le tuteur reste la personne de référence  pour le tutoré dans l'entreprise.

Formation
Conseils pratiques "A faire"

- Ne choisir que les personne qui le désirent vraiment.
- Former et soutenir les tuteurs.

Conseils pratiques "A ne pas faire"

- Ne surtout pas obliger les collaborateurs qui ne le souhaitent pas même s'ils ont le potentiel.
- Ne pas laisser la situation s'envenimer si certaines choses ne vont pas entre le tuteur et le tutoré.

Décliner

A l'embauche, les nouveaux salariés de la Fondation Stëftung Hëllef Doheem recoivent et signent plusieurs documents qui reflètent l'engagement  de la Fondation d'une part envers les clients qui sont pris en charge et d'autre part envers son personnel. Ces documents reflètent les engagements de la Fondation, entre autres dans le contexte de la gestion de la diversité. Par exemple : travailler ensemble dans le respect de l'autre, travailler avec et pour l'autre et surtout en acceptant ses différences. Chaque année, des entretiens d'évaluation/motivation sont prévus afin de faire un point.

La diversité est extêmement présente dans la Fondation, à l'image de la population du Grand-Duché. La composition du personnel reflète parfaitement l'héterogéneité de la population luxembourgeoise. Cette diversité, à la fois des personnes prises en charge et du personnel, doit être cadrée et formalisée.

C'est dans ce cadre que la Fondation Stëftung Hëllef Doheem a décidé de tenir compte de sa propre diversité (clients et personnel) et de formaliser la manière dont elle souhaite la gérer au quotidien. Les différents documents émanent de cette volonté. Poser un cadre permet à tous les concernés de s'orienter et de réduire les interprétations et les situations difficiles.

- Donner une aide d'orientation au personnel.
- Encourager l'acceptation de la diversité.
- Donner aux collaborateurs les règles "A faire" / "A ne pas faire"

L'impact est difficilement mesurable.

Culture organisationnelle
Conseils pratiques "A faire"

- Prévoir un suivi pour vérifier l'application et le respect des principes présents dans les documents.

Conseils pratiques "A ne pas faire"

- Ne pas vouloir tout formaliser.

Communiquer

Enquête de perception et de satisfaction au sujet de l’égalité de traitement entre hommes et femmes et programme d’actions positives y résultant.

Démarche active dans le contexte de l’égalité de traitement entre hommes et femmes.

En 2015, la fondation Stëftung Hëllef Doheem a initié une collaboration avec le Ministère de l’Egalité des Chances en vue de garantir l’égalité des femmes et des hommes au sein de la fondation. A ce sujet une enquête a été réalisée au sein de la fondation en 2016. Sur base des résultats de cette enquête, la fondation a élaboré, en collaboration avec la déléguée à l’égalité, un programme d’actions positives. Ce programme a été communiqué via le biais de présentations et de flyer à l’ensemble du personnel.

 
  1. Egalité dans la prise de décision : la fondation souhaite arriver à un pourcentage de 40% de femmes dans son Conseil d’Administration
  2. Egalité dans la conciliation de la vie professionnelle et de la vie privée
  3. Egalité de traitement
  4. Développement professionnel égal des femmes et des hommes

Sensibilisation de quelques 1800 collaborateurs aux sujets de l’égalité de traitement.

Communication
Conseils pratiques "A faire"

Penser à détecter les minorités dans l’entreprise et planifier également des actions positives envers les sexes sous-représentés. 

Conseils pratiques "A ne pas faire"

Sous-estimer l’importance de la communication.

Sensibiliser, former et impliquer

Contrecarrer le harcèlement moral et sexuel sur le lieu de travail

Dans le cadre d’une collaboration avec le Ministère de l’Egalité des Chances, initiée en 2015, en vue de garantir l’égalité des femmes et des hommes au sein de la fondation, une des « Actions Positives » concernent le harcèlement moral et sexuel ainsi que la violence sur le lieu de travail. Soulignons que l’effectif de la fondation (surtout au niveau personnel soignant) est à majorité féminin.

 
  • Edition d’un flyer « Violence contre les soignants » reprenant des conseils pratiques / des démarches à entreprendre en cas violence contre sa personne.
  • Organisation de diverses formations pour préparer le collaborateur / la collaboratrice à d’éventuelles situations de violence / de harcèlement:

- « Proximité et distance » : trouver des réactions appropriées à certaines situations difficiles. Apprentissage de techniques adaptées pour soigner les clients atteints de pathologies entrainant un trouble de comportement.

- « Auto Défense » : reconnaître des situations dangereuses, les évaluer et réagir correctement. Y inclus un volet « déescalation ».  

  •  Désignation d’une personne interlocutrice « anti-harcèlement ».
  • Mise à disposition de personnel compétent pour (délégués à l’égalité, délégué à la sécurité, psychologue).

La violence contre les soignants est un phénomène auquel le personnel soignant risque d’être confronté lors de son parcours professionnel. L’objectif de cette « action positive » est de sensibiliser le personnel soignant à reconnaître les situations difficiles et de leur donner des pistes pour y faire face.  

Contrecarrer le harcèlement moral et sexuel et la violence au travail ; ainsi que l’éventuelle violence de patients contre les soignants.

Conditions de travail et rémunérations
Conseils pratiques "A faire"
  • Chercher rapidement de l’aide.
  • En parler à ses supérieurs hiérarchiques, aussi si on « n’est que » témoin d’une situation de violence / harcèlement.
Conseils pratiques "A ne pas faire"
  • Ne pas en parler, « prendre tout sur soi-même »